Origine de l'institut

L’Institut est un organisme d’intermédiation dont l’objectif est de favoriser la coopération entre les acteurs publics, parapublics et privés engagés dans la démarche relevant de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération (EFC) et provenant de tous horizons : organisations, entreprises de toutes tailles, collectivités territoriales, consultants, chercheurs, mouvements citoyens et toutes personnes intéressées par la transition écologique, économique et sociétale.

Notre mission est de faire mieux connaître le modèle de l’EFC, qui repose sur la conviction qu’il ne peut pas y avoir de transition écologique et démocratique sans transition économique et sans changement du travail.

Pour y parvenir, l’Institut s’appuie tout d’abord sur le réseau des Clubs Territoriaux, qui organisent localement des communautés d’acteurs autour de l’EFC. Aujourd’hui, il existe une dizaine de Clubs. D’autres réseaux d’acteurs contribuent à cette dynamique, notamment un réseau d’entreprises engagées dans l’EFC et un réseau de territoires (collectivités et porteurs de projets territoriaux).

D’autre part, l’Institut anime des ateliers thématiques, qui constituent des espaces de recherche opérationnelle, c’est- à-dire fondée sur l’expérience concrète des acteurs, afin de fournir des outils et des méthodes pour mieux soutenir le développement de projets relevant de l’EFC.

Enfin l’Institut assure la promotion, la communication et la diffusion du modèle de développement de l’EFC en France, en Europe et à l’international. Cette dynamique de l’EFC commence à se développer au Brésil avec la création du Club EFC Rio-de-Janeiro et d’un Institut à Belo Horizonte.

L’Institut Européen de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (IE-EFC) est une association à but non lucratif.

Le champ d’action de l’Institut recouvre :

  1. L’émergence de nouveaux modèles économiques, et notamment, le modèle de l’EFC
  2. Les changements du travail en tant qu’activité émancipatrice, créatrice de valeur et de lien social
  3. L’émergence de nouveaux modes de développement et de régulation des territoires.  

Missions de l'institut