Les origines de l'institut

Rapide retour sur l’histoire du développement de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération

L'histoire du développement de l'économie de la fonctionnalité et de la coopération en quelques dates

2002
Création d'ATEMIS
  • redonner du sens au travail et en comprendre les mutations ;
  • mieux prendre en charge les enjeux sociaux et environnementaux ;
  • mieux articuler développement des entreprises et développement des territoires.

 

Création du Laboratoire ATEMIS (Analyse du Travail Et des Mutations dans l'Industrie et les Services), entre autres par Christian du Tertre, François Hubault et Olivier Blandin, dans une logique de recherche action interdisciplinaire. A partir d’un socle de disciplines  dans les sciences humaines et sociales du travail,  les chercheurs intervenants posent les bases du référentiel de l’EFC.

2007
Création du 1er club

Le Club Economie de la Fonctionnalité et Développement Durable est le premier des clubs actuels. Il a été créé par ATEMIS en lien avec quelques grandes entreprises. Les Clubs ont vocation à soutenir le débat, la réflexion et les dynamiques de coopération entre les acteurs : entreprises (notamment TPE-PME), entreprises de l’ESS, associations, collectivités, institutions publiques, accompagnateurs d’entreprises ou de projets territoriaux, chercheurs, consultants...

2011-2012
1er parcours de formation de dirigeants d'entreprise

dans le Nord-Pas-de-Calais, par ATEMIS, à la demande du Conseil Départemental NPDC.

Formalisation d’une méthodologie d’accompagnement de dirigeants d’entreprises. Elle donnera lieu à de nombreux parcours d’accompagnement par la suite, en direction des TPE et PME.

2014
" Vers une EF à haute valeur environnementale et sociale "

élaboration par ATEMIS, en lien avec les Clubs naissant, d’une étude prospective à la demande de l’ADEME : « Vers une EF à haute valeur environnementale et sociale ».

L’ADEME soutient depuis 2014 les travaux autour de l’EF, qui devient l’EFC. Ce soutien se traduit par la création au sein de l’ADEME d’un poste de référente EFC.

2014
Création de l'IE-EFC

Suite à la mise en place de parcours collectifs de dirigeants et à la création de plusieurs clubs régionaux, un ensemble d’acteurs se réunit pour créer un institut de portée européenne.

Objectif : fédérer les acteurs à l’échelle nationale et renforcer les capacités de déploiement de l’EFC.

L’IE-EFC est soutenu par l’ADEME depuis sa création. Ce soutien a permis la création et l’animation d'ateliers sur des thèmes repérés par les acteurs de l’EFC. Depuis 2021, la mise en place d’une équipe permanente permet d’accentuer le soutien aux réseaux et à la diffusion de l’EFC. 
https://www.ieefc.eu/ateliers/

2015-2016
Accompagnement de 3 territoires

ATEMIS, en lien avec E2I (Espace Inter Initiatives), suite à une consultation du CERDD, accompagne 3 territoires à partir du référentiel de l’EFC.

Objectif : élaborer et soutenir une dynamique de transition au niveau des territoires.

2018
Renforcement de la dynamique territoriale

 

L'approche territoriale se renforce avec :

  • L'élaboration par ATEMIS, à la demande de l'ADEME, d’une note : « Développement des territoires, la voie de l’EFC »
  • La création de l’atelier Villes pairs, territoires pilotes de la transition, porté par l'IE-EFC, co-piloté par ATEMIS et la Ville de Loos-en-Gohelledans un premier temps.

La dynamique EFC, née d’une attention portée à la transformation du modèle économique des entreprises prend, à partir de 2016 une dimension territoriale. Celle-ci se traduit dans les travaux et les accompagnements menés par les acteurs engagés dans des projets de développement territorial. 

D’autres ateliers ont vu le jour par la suite, en fonction des thématiques apparues lors des expérimentations et de la mise en place d'innovations. https://www.ieefc.eu/ateliers/

2021
Mise en place du programme Coop'ter

Mise en place du programme Coop’ter (Territoires de services et de coopérations), issu d’un partenariat ADEME / ATEMIS.
Il vise :

2022
Nouvelle étape pour l'Institut

Christian Du Tertre, 1er président de l’IE-EFC est remplacé par Julien Da Costa, entrepreneur engagé dans l’EFC de longue date.

L’arrivée d’un entrepreneur à la présidence de l’IE-EFC, en parallèle avec la mise en place d’une équipe permanente, marque une étape importante dans le développement de l’IE-EFC. Il renforce sa place d’organisme d’intermédiation, et son rôle de soutien aux acteurs. Un conseil scientifique est mis en place pour assurer la continuité des travaux.

A l’origine de l’EFC : les travaux du laboratoire d’Intervention et de Recherche ATEMIS

Depuis 20 ans, le Laboratoire ATEMIS (Analyse du Travail et des Mutations dans l’Industrie et dans les Services) œuvre à soutenir l’émergence et la consolidation d’une nouvelle voie pour l’économie, une voie qui permette de se dégager du modèle dominant, et des impasses auquel il conduit – en s‘attachant à :

  • redonner du sens au travail et à l’économie ;
  • mieux prendre en charge les enjeux sociaux et environnementaux ;
  • mieux articuler développement des entreprises et développement des territoires.  

 

C’est dans ce cadre que s’imposent progressivement la dynamique servicielle, puis la voie de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (EFC) comme une voie robuste et pertinente dans la perspective de Transition qui est la nôtre : Transition écologique, économique, sociale et sociétale, mais aussi Transition territoriale.

La doctrine d’ATEMIS est devenue aujourd’hui le socle du référentiel de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (EFC).

Pour comprendre la dynamique EFC et les enjeux dont elle est porteuse, il est important de revenir sur l’histoire et les conditions de l’émergence des différentes dimensions de son développement jusqu’à aujourd’hui, dimensions qui se sont combinées les unes aux autres.

Une diffusion d'abord auprès des entreprises, à partir de 2011

Dans un premier temps, le modèle de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération vise principalement la transformation des modèles économiques d’entreprises :

  • Le Laboratoire ATEMIS est sollicité en 2010 par le Nord Pas-de-Calais pour mettre en place un premier dispositif d’accompagnement collectif d’un groupe de dirigeants de TPE / PME mobilisant le référentiel de l’Économie de la Fonctionnalité et en tirer des enseignements du point de vue des politiques publiques.
  • Une méthodologie d’accompagnement de dirigeants est formalisée, un premier parcours est mis en œuvre en 2011-2012 impliquant 9 dirigeants de TPE/PME du territoire.

La création de dispositifs institutionnels innovants :

Les Clubs EFC territoriaux et l’Institut Européen de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (IE-EFC)

Pour amplifier son action et permettre de l’inscrire dans la durée, le Laboratoire ATEMIS s’attache à impulser et construire avec d’autres de nouveaux dispositifs institutionnels, à l’échelle nationale et à l’échelle des territoires. Il s’agit de constituer des espaces en appui au déploiement de l’EFC et en soutien aux dynamiques de coopération entre les différents types d’acteurs économiques : entreprises « conventionnelles », entreprises de l’ESS, associations, collectivités, institutions publiques, accompagnateurs d’entreprises ou de projets territoriaux…

Ainsi émergent l’Institut Européen de la Fonctionnalité et de la Coopération (IE-EFC) et les Clubs EFC territoriaux.

Dès 2007, ATEMIS crée et anime le premier Club : c’est le Club EF-DD (Economie de la Fonctionnalité et développement Durable).

En 2014, le CJD, le réseau Alliance, la CCI Grand Lille, la région Nord-Pas-de-Calais et ATEMIS créent ensemble le premier Club EFC à l’échelle régionale, le Club NOE.

 Les années suivantes, d’autres Clubs sont créés en AURA, en Provence, en Occitanie, dans le Grand Est, Centre-Val-De -Loire et à la Réunion. Des dynamiques EFC sont lancées en Bourgogne-Franche-Comté et en Nouvelle-Aquitaine.

En 2014, ATEMIS impulse, avec d’autres, la création de l’Institut Européen de la Fonctionnalité et de la Coopération (IE-EFC) dans la perspective de fédérer les acteurs à l’échelle nationale et de renforcer la dynamique et les capacités de déploiement de l’EFC.

La montée en puissance de la dimension territoriale à partir de 2016

Si, dans un premier temps, le modèle de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération vise principalement la transformation des modèles économiques d’entreprises, la pertinence de l’EFC au regard du développement des territoires se confirme progressivement à travers un certain nombre d’expériences – et sera consacrée par le programme Coop’ter initié conjointement par l’ADEME et ATEMIS en 2021.

En 2015/ 2016, ATEMIS, en lien avec E2I, accompagne 3 territoires dans une dynamique de transition vers un modèle économique durable, mobilisant le référentiel de l’Economie de la Fonctionnalité – faisant suite à une consultation du CERDD.

A partir de 2018 est lancé l’Atelier Villes pairs, territoires pilotes de la transition. Comment impulser, conforter et généraliser un changement de trajectoire du mode de développement à l’échelle des territoires ?

En 2021 est initié le programme Coop’ter (Territoires de services et de coopérations), issu d’un partenariat ADEME / ATEMIS visant à soutenir la consolidation de projets territoriaux.

Le soutien de l'ADEME depuis 2014

En 2014, ATEMIS remporte un appel à projets de l’ADEME, visant à établir une Prospective relative à l’Economie de la Fonctionnalité à horizon 2050. ATEMIS est choisi en mobilisant à ses côtés des Clubs membres de l’Institut. L’étude Prospective conclut, fin 2016, au potentiel de haute valeur environnementale du modèle de l’Economie de la Fonctionnalité et souligne les dynamiques servicielle et territoriale qui sont au cœur du modèle.
(https://librairie.ademe.fr/dechets-economie-circulaire/3633-vers-une-economie-de-la-fonctionnalite-a-haute-valeur-environnementale-et-sociale-en-2050.html).

En 2018, l’ADEME et ATEMIS produisent une note intitulée « Développement des territoires ; la voie de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération » , qui continue à creuser le sillon de l’approche territoriale pour l’EFC (https://librairie.ademe.fr/dechets-economie-circulaire/986-developpement-durable-des-territoires-la-voie-de-l-economie-de-la-fonctionnalite-et-de-la-cooperation.html).

Selon l’ADEME, « il constitue un nouveau référentiel pour le développement durable des territoires et conduit à la mise en place d’écosystèmes coopératifs territorialisés associant des entreprises, des collectivités et des associations citoyennes. Ces écosystèmes articulent la dynamique entrepreneuriale et le développement territorial ».

Ainsi, depuis l’étude Prospective, commandée à ATEMIS en 2014, l’ADEME soutient l’Economie de Fonctionnalité (qui deviendra ensuite l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (https://www.ademe.fr/expertises/economie-circulaire/economie-fonctionnalite).

  • L’ADEME nationale crée un poste de Référente Economie de la Fonctionnalité. Elle a pour mission d’animer la dynamique de l’EFC au sein de l’ADEME nationale. Elle coordonne un réseau de correspondants EFC au sein des ADEME régionales.
  • L’ADEME nationale soutient également depuis 2018 l’Institut Européen de l’Economie de la Fonctionnalité et de la Coopération (IE-EFC), et notamment un certain nombre d’ateliers thématiques relevant de l’EFC.